Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2008

Et ces individus qui nous gouvernent...

Il ne faut pas suivre la loi juste pour la suivre. La loi est là pour permettre au citoyen d'avoir les mêmes obligations, droits... de les rendre égaux. Dans cette vision, la loi est une méthode, un stratagème, un outil qui englobe tout les citoyens, les rendant égaux.


podcast
(Tristan-Edern Vaquette: Extrait de "la conjuration de la peur")


Dans une petite société, la loi n'est pas nécessaire. Cela ne signifie pas faire se que l'on veut. La loi n'est pas là pour nous indiquer quoi faire ou non. C'est la moral qui nous le dit. La loi obligé juste les individus à suivre la moral. Ainsi, dans une société de taille réduite, la moral peut (et j'insiste bien sur le « peut ») se passer de lois. Chaque décision peut être prise en commun, afin d'assurer qu'aucun individu ne soit délaissé. C'est un peu ma vision de l'anarchie (que je ne développerai pas d'avantage ici)
Dans un pays ayant atteint une certaine grandeur, les citoyens ne peuvent pas tous se réunir. La loi intervient donc ici afin d'assurer l'égalité. Mais la loi ne peut pas s'écrire toute seule, ni par l'assemble des citoyens. Il faut donc que certain individu représentent les autres. Selon les régimes, ces individus peuvent moral ou physique. En république, les parlements, gouvernements, présidents représentent l'individu moral, qui est charger de représenter la société. En dictature l'individu est physique et unique.

Mais ces individus, qu'ils soient élus, nommés ou qu'ils aient prit le pouvoir, se retrouvent au dessus de le loi, par le fait même qu'ils créent la loi. Ils peuvent de plus être privilégié, comme le président qui ne peut être traduit en justice. On se retrouve donc ainsi avec une inégalité, même si celle-ci est justifié par un principe de sauvegarde de la nation, de la démocratie ou bien que l'on doive l'accepter sous la menace d'une arme.
On se retrouve alors, non plus avec une loi englobant chaque individu, dans le but de leur garantir égalité et liberté, mais dans un concept de loi visant à soumettre les citoyens, à la décision de d'autres personnes, à laisser un nombre restreint d'individus au pouvoir.
Lorsque le principe de survivance de la nation ne suffit plus, ces Individus Qui Nous Gouvernent (IQNG) savent utiliser d'autres méthodes. La « peur » est une de leur préféré. Que ce soit l'immigration, le chômage, la violence, la précarité, le SIDA, le cancerl, l'obésité,  les terrioristes, les OGM... il existe des 10aines de méthodes pour faire peur. Les IQNG les utilisent donc pour nous contraindre à les écouter, car la peur est un des plus puissants hypnotiques. Parlez de la grippe aviaire et vous vaccinerez le CPE. Cette méthode d'utilisation de la peur permet de se détourner de certaine situation embarrassante.

Une autre méthode consiste à utiliser la peur, pour faire accepter tout et n'importe quoi. La Sarko Sécurité (ne regardez pas les initiales) nous promet qu'en revoyant, manu militari, des sans papiers, il n'y aura plus de chômage, plus de violence et en plus, on arrêtera de siffler notre merveilleuse hymne, et tant pus si pour cela il faut par la même occasion:
Renvoyer des étudiant, des enfants, des bébé, des individus qui ont toute leur vie ici et qui ne connaissent pas leur pays d'origine.
"Allons enfants de la partie, le jour de croire est arrivé."

Ces IQNG (qu'ils soient de droite ou de gauche, bien que cette peur n'a jamais été autant instrumentalisé qu'en ce moment) utilisent le peur pour se faire élire. Ils sont les seuls à pouvoir nous sauver du désastre qui approche. Cela marche plutôt bien, mais le pire est que les IQNG sont souvent incapable de résoudre le moindre problème, car bien trop aveuglé par la peur qu'ils instrumentalisent.

Ces peurs ont souvent des bases réelles, mais sont détourné pour nous faire focaliser dessus, et ainsi nous manipuler.

  1. Pourquoi il y a t-il peu de personnes qui agissent concrètement pour empêcher que la police n'arrête de père et mère de famille sans papiers, devant une école maternelle, en frappant la maitresse?
  2. Pourquoi des employé, fonctionnaire, en arrivent à faire de la délation.
  3. Comment un sans papier qui venait pour se régularisé, avec une promesse d'embauche en main, a pu se retrouver en centre de rétention, avant de se faire libérer par son avocat, d'être invité à la préfecture pour compléter la procédure de régularisation, et d'une nouvelle fois de se faire arrêter (encore au guichet) mais de partir cette fois ci, directement dans un avion, direction son pays d'origine? (et bien sûr ai-je besoin de préciser que cette procédure est totalement illégale? Loi, loi? A quoi sert tu?)

(toutes ces informations sont véridiques)

On en arrive à des telles extrémité, car on a peur. Peur de la police, du chômage, des immigrés, de se retrouver à la rue... Mais l'effet est double. Les sans papiers finissent par avoir peur de sortir, même pour se régulariser. Ils diminuent alors leur contact avec la société et par la même occasion, leur chance de s'intégrer. Le remède et ainsi pire que le mal et permet de perpétuer la peur et la manipulation.

Je n'essaie pas par là de vous convaincre du bien fondé de l'anarchie (cela demande une réflexion personnelle) mais de vous faire réfléchir sur les dérives -quasi obligatoire- de la république, démocratie (ou de la dictature, mais même si je pense que la dictature est le plus « parfait » des systèmes, je n'ai pas besoin de vous convaincre qu'elle est dangereuse.)(quand je dis que la dictature est « parfaite », je met comme postula, l'accord de la population. Si elle d'accord avec le dictateur, alors il n'y a pas de démagogie, de manipulation etc, car pas de vote. Mais c'est une vision TRES utopique de la dictature)
Ensuite, à vous de faire le choix.

  1. Accepter les dérives de la république mais vivre dans une société comportant un nombre élevé d'individu, permettant un certain niveau de vie. Car pour avoir tout nos biens matériel (Télévision, ordinateur...) cela demande un important de mains d'œuvre.
  2. Ne pas l'accepter et préférer vivre en petite société, en acceptant en contre partie, d'abandonner un certain niveau de vie, de vivre plus simplement (ce qui peut aussi être un plus)


Le tout n'est qu'une question de choix, de priorité. Savoir ce que l'on veut et ce que l'on est capable de faire pour l'atteindre.

(texte écrit dans la nuit du 27 au 28 novembre 2008 entre 3h et 4h)

PS: ce texte me fait penser à un autre texte que j'avais écrit il y a 3ans (presque jour pour jour) où se que je prédisais à finit par arrivé.

PPS: Si vous désirez plus d'information sur Tristan Edern Vaquette, vous pouvez vous rendre sur son site, il y a d'autre extrait de sa chanson.

Commentaires

ça doit être passionnant, de discuter avec toi autour d'un thé (ou d'une bière va, jte laisse le choix ! ;) )

J'ai un prof de philo-socio-psycho (oui c'est étrange, ça s'appelle "formation générale", à l'iufm) qui me fait pas mal réfléchir, j'ai bien envie de débats enlevés maintenant !

Des bisous :-)

Écrit par : Lune | 29/11/2008

Ha bha tiens ça va pile dans ce que je viens de regarder sur daily : témoignage d'un ancien flic. Il parle des statistiques...

(chuis morte de rire sur le com de Lune... ho oui ma Lune, enlève tes bas !!! lol pardon c'était facile ;))

Écrit par : Oki | 29/11/2008

Comment ça morte de rire sur mon com ? :-D M'enfin !

Écrit par : Lune | 29/11/2008

Lune: merci :), ho bah, jsuis po difficile, mais bon la bière c'set plus pour les discussion "philosophique" de fin de soirée lol

Ouah, atta, tu me compare à un prof de philo-socio-psycho ^^ la classe. Tu fais quoi comme études?

bisous

Oki: hé vi, j'inspire tout le monde, même mes flics :( lol

Écrit par : daweed | 01/12/2008

je prépare le concours de professeur des écoles, à l'iufm..

Et je ne te comparais pas à mon prof (et pour ses tics, son physique, ses tics, et ses tics, je peux te dire que c'est mieux que je ne te compare pas à lui ;) )
Mais juste ce que tu dis me donne envie de discussions, comme il sait le faire lui aussi (mais lui il est payé pour :-D )

Moi à cette heure ci, je suis plus thé, quand même :-)

Bisous

Écrit par : Lune | 01/12/2008

Lune: lol, ok, bah merci alors de ne pas me comparer à lui alors, ^^
Bah c'est cool alors, c'est bien le but de donner envie de discuter, réflechir. Ah bah moi oui, je fais ça gratuitement, je suis généreux ^^

Écrit par : daweed | 01/12/2008

Les commentaires sont fermés.