Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/10/2008

Et "coeuré"...

Je vous met le texte tel quel. Il se suffit à lui même...

 

Lors de la venue de Nicolas Sarkozy à Laval (Mayenne), le 28 août 2008, pour y annoncer la généralisation du RSA (revenu de solidarité active), Hervé EON militant mayennais de PRS (Pour la République Sociale), association politique, a voulu se rendre à la manifestation organisée contre le chef de l’Etat pour l’occasion. Se déplaçant à vélo sur le parcours du cortège présidentiel, après avoir été immobilisé et isolé sur le trottoir par des policiers en civil, il a brandi au passage du cortège une pancarte où il avait inscrit « casse toi, pov’con », pancarte qu’il avait prévue pour la manifestation..
Cette expression d’opinion lui a valu une interpellation ainsi qu’une convocation pour:


le 23 octobre 2008 à 14h00
devant le tribunal correctionnel de Laval
pour 'offense' au Président de la République Française,

Un rassemblement est prévu à partir de midi devant le palais de justice de Laval (Place Saint-Tugal) le 23 octobre


Traduit en justice, Hervé Eon ne doit pas l’être pour délit d’opinion mais alors pour plagiat, puisque l’auteur de ces propos est Nicolas Sarkozy. Sauf à considérer que ce qui est sanctionnable pour l’un, ne le serait pas pour le Président, pourtant garant de l’égalité républicaine.
Pour signer:
cliquer ici

Commentaires

Insulte à fonctionnaire, c'est un délit. (Je le sais parce qu'une fois que j'ai regardé "Madame la Proviseure", y a Russul (quelle idée de s'appeler Russul !) qui a failli se prendre un procès parce qu'il a dit "sale pute" à sa prof)
Nicolas Sarkozy a insulté un gars, mais ce n'était pas un fonctionnaire - et de toutes façons, il aurait fallu attendre la fin de son mandat pour qu'il soit puni.
Le Président de la République est un fonctionnaire.....

Mais bon, un procès pour ça !

C'est quasi une enfreinte des droits d'expression et de manifestation, c'est vraiment limite.
Affaire à suivre, on dirait...

Écrit par : Laure | 05/10/2008

Les commentaires sont fermés.